Le Château Bohus / le lieu de la capitulation de l’armée de Kossuth

Muzeul SiriaAux pieds de la coline de Siria se trouve le château Bohus. Celui-ci abrite Le Musée et La Maison Mémoriale de l’écrivain Ioan Slavici, né à Siria, mais aussi celle du compositeur Emil Montia, meme si celui-ci est né à Sicula, il a veçu à Siria une très longue période de sa vie. Le bâtiment est un château construit dans le style baroque en 1838, qui a été la propriété de la noble famille Bohus. Dans ce bâtiment a été signé en août 1849 la capitulation de l’armée hangroise devant les armées imperials autrichiennes et russes. Dans sa proximité se trouve le monument d’Antonia Bohus, qui est devenue célébre pour son aide aux révolutionnaires emprisonés après l’année 1849, par lesquels se trouve et Eftimie Murgu.

Dans le Musée les tourists peuvent voir la photocopie de l’extrait de naisance de l’écrivain Ioan Slavici, les photocopies après ses actes des etudes, les diplômes de fin des cours lycéales à Arad et à Timisoara, des photos dans la période des ses etudes à Viena, des manuels scolaires, des revues dans lesquelles celui-ci a écrit et autres objets personnels de l’écrivain.

A l’exposition dédié au compositeur Emil Montia on peut admirer son piano et son violencelle, quelques récits de folklore et quelques éditions des ses oeuvres importantes et des meubles. Le Château Bohus est construit d’un seul bâtiment avec 30 pièces. La partie principale a une façade et une terasse aves des couronnes en représentant le type du manoir de camp

agne, élevé en style neoclasique. Dans ce bâtiment ont été faite les négociations entre le general Gorgey, le commandant supreme de l’armée révolutionnaire magyares et le general Florov, le chargé du commandant russe, pendant la capitulation inconditionnée le 13 août 1849.

Le château abrite en présent Le Musée Mémorial Ioan Slavici, le grand écrivain roumain né à Siria. A l’intérieur du château on trouve aussi une exposition permanente consacré au compositeur Emil Montia (1887 – 1965). Il est né à Sicula mais une très grande période de sa vie il la passé à Siria, vivant dans la maison sur la rue Spiru Haret, numéro 130. L’exposition présente une série des objets exposés qui reflétent sa vie et son activité musicale, inspire dans la source inépuisable de la creation populaire.

On peut voir ici les meubles de son bureau, le piano et le violencelle du compositeur et des editions différentes des ses traveaux importants.: “La fille de Cozia”, “La boucle d’oreil”, “L’héritier”, “A la fontaine avec le seau”.

Le Château est entouré de trios monuments artistiques: la statue de Ioan Slavici (1848 – 1925), construite par Ioan Tolan, le buste de Mihai Eminescu (1850-1889), le même sculpteur et la statue de Ioan Russu – Sirianu (1864 -1909), l’oeuvre du sculpteur C.Balcescu.

A côté du château on éleve le monument d’Antonia Bohus, qui est dévenue célébre pour son soutien des révolutionnaires emprisonés en 1849, par lesquels Eftimie Murgu et pour son soutien son activité pour l’émancipation de la femme.